Itinerarios verdes- Álava Turismo

Les amateurs de randonnée et de nature vouent un véritable culte à notre territoire et ils n’ont pas tort.

Le Réseau des Itinéraires Verts d’Álava offre à ceux qui aiment la marche et la promenade à vélo un autre mode de loisirs et de tourisme et un instrument incomparable pour découvrir et savourer le patrimoine naturel, le paysage et la biodiversité de nos différentes communes et contrées.

Ce réseau est actuellement formé de 978 kilomètres de sentiers récupérés et aménagés pour la randonnée et la promenade à vélo, auxquels viendront s’ajouter à moyen terme 200 kilomètres supplémentaires. Ces itinéraires balisés favorisent le contact direct avec l’environnement naturel et rural d’Álava et la découverte de sa richesse paysagère et de ses atouts naturels et culturels.

En effet, ces chemins parcourent différentes contrées et localités et des espaces naturels protégés. Difficile de faire autrement si on sait que 68% de la surface d’Álava sont protégés d’une manière ou d’une autre (Réseau Natura 2000, Parcs Naturels, Biotopes Protégés, Zones Humides Ramsar, Paysages Remarquables et Singuliers, et Couloirs Écologiques).

Certaines de ces routes sont particulièrement singulières, comme la Chemin de fer Basque –Navarrais. Le tracé que décrivait le chemin de fer Basque-Navarrais du XIXe siècle jusqu’à 1967 commence dans le Haut Deba (Guipúzcoa), traverse Álava et se termine à Estella (Navarre) et est aujourd’hui aménagé pour le plaisir des excursionnistes et des randonneurs.

Le tronçon aménagé a une longueur de 85 kilomètres et relie le col d’Arlaban, à la frontière entre Guipúzcoa et Álava, à Vitoria-Gasteiz, pour s’achever à Murieta (Navarre). Le Centre d’Interprétation de la Voie Verte du Chemin de Fer Basque-Navarrais, dans la localité d’Antoñana, fournit des informations sur les différentes étapes du parcours et offre un service de location de bicyclettes.

Nature, culture, histoire et ferveur religieuse s’entremêlent dans les tronçons du Chemin de Saint-Jacques et du Chemin Ignatien qui traversent la province d’Álava..

Le Chemin Basque de l’Intérieur traverse les monts d’Aizkorri-Aratz depuis Guipúzcoa par le tunnel de San Adrián pour pénétrer dans la province d’Álava et rejoindre le Chemin Français. Le Chemin Ignatien suit les pas d’Ignace de Loyola lorsqu’il se rendit en 1522 depuis sa maison natale de Loyola jusqu’à la Cova de Manresa, en Catalogne, en traversant les terres les plus occidentales d’Álava.

L’histoire et la culture sont aussi présentes sur le GR 38, le sentier de grande randonnée baptisé « Route du Vin et du Poisson ». Ce nom n’est pas un hasard, car ses chemins furent parcourus pendant des siècles par des charretiers qui transportaient au nord le bon vin de Rioja Alavesa pour ramener le poisson en saumure des ports de Biscaye.

Le Centre d’Interprétation de la Route du Vin et du Poisson, dans la localité de Lagrán, offre au visiteur, grâce à des projections et des panneaux d’information, la possibilité d’approfondir ses connaissances sur l’histoire d’un sentier qui traverse des parages spectaculaires, comme les Monts de Toloño, le défilé de la rivière Ayuda, les Hautes Montagnes de Vitoria ou le lac d’Ullíbarri-Gamboa.

Une autre option intéressante est le Chemin Royal des Postes Ce chemin fut emprunté aux XVe, XVIe et XVIIe siècles par les courriers qui se dirigeaient vers la France : il part de Zalduondo et permet au passage d’admirer la chapelle San Martín de Ania, les petits hameaux de Galarreta ou Luzuriaga et divers éléments témoins de son passé comme la croix de Berokia ou le pont de Zubibarri.

Ce parcours offre aux promeneurs la richesse naturelle d’un paysage encadré par les monts d’Aldaia et les méandres du lac d’Ullíbarri Gamboa.

En savoir plus

Toute l’information sur le Réseau des Itinéraires Verts d’Álava est disponible sur ce lien.

Galerie multimédia