SENTIR UNE SENSATION DE VIDE EN “FLOTTANT” DEPUIS UN MIRADOR, GOUTER LES MEILLEURES SAVEURS ET AROMES D’ALAVA OU REMONTER LE TEMPS DE PLUS D’UN MILLENAIRE SONT PLUSIEURS PROPOSITIONS DE NOTRE DEUXIEME ROUTE. DANS CELLE-CI, VOUS CONSTATEREZ PAR VOUS-MEME QUE DECOUVRIR ALAVA EST UN CADEAU POUR LES SENS.

La Cuadrilla de Ayala, début de notre Route, n’a jamais déçu les voyageurs, grâce à la diversité de ses paysages. Là, au flanc de la Sierra Salvada, se trouve le Barrage de Maroño (1) . Refuge d’oiseaux migrateurs, il s’agit d’un habitat d’un enchantement incroyable qui réveille les sens. Prenez votre temps. Asseyez-vous et contemplez le paysage.

Ensuite, en début d’après-midi, perdez-vous dans l’une des merveilleuses bodegas de la Route du Txakoli (2) réparties dans la Vallée. Dans celles-ci, chaque coin cache les secrets du vin traditionnel. Peu importe la bodega que vous choisirez, vous êtes sûrs de vivre une expérience culturelle et gastronomique quasi mystique. Pour vous remettre de tant d’émotions vous pouvez passer la nuit dans l’un des établissements de cette même Route. Agrotourisme, maisons rurales, appartements et hôtels offrent paix et repos à tous types de voyageurs.

Le jour suivant, la Route offre des émotions fortes dès le début avec la chute d’eau que dessine le Salto del Nervión (3) . Depuis son impressionnant mirador, avec un gouffre de plus de 220 mètres, les sensations se multiplient. Notre Route, cependant, vous invite à profiter d’autres perspectives de la cascade. Dans le sentier que les eaux forment dans les gorges de Delika, en direction opposée au cours du ruisseau, vous pourrez passer sous le torrent d’eau. Vous pourrez également profiter d’une vue de la chute, quasiment au ralenti, depuis le bas de la vallée. Vous aurez besoin d’un peu de temps pour « atterrir » avant de vous diriger vers la Cuadrilla de Zuia-Gorbeialdea, seconde partie de cette miniroute particulière contre le vertige. Lors d’une halte qui s’impose, au confluent des ruisseaux Jaundia et Basabe avec la rivière Oiardo, se forme la mythique cascade de Goiuri/Gujuli (4) . Depuis son mirador, face au précipice liquide, vous profiterez d’une vue panoramique dont l’immensité vous laissera pantois. Il est peu usuel que dans des parages quasi magiques, on puisse trouver de précieuses fermes et des commerces autochtones. La visite des fromageries et de la Brasserie Artisanal Baias est incontournable.

Une fois que vous aurez repris des forces, au flanc du Parc Naturel de Gorbeia vous attendent de nouveaux stimuli. Dans le centre de la Vallée de Zuia se dressent les Peñas de Oro, au sommet desquelles se trouve le lieu de culte le plus renommé de la vallée: El Santuario de Oro (5) . ). Depuis Murgia, la belle route qui passe par Bitoriano vous amènera au milieu de paysages verts jusqu’au pied du Sanctuaire.
Très près de là, depuis la localité voisine de Sarria, vous pouvez accéder au Centre d’Interprétation et d’Accueil du Parc Naturel de Gorbeia. Connu comme le Parketxe de Sarria (6) , dans le centre nous retrouvons la richesse naturelle du parc et ses ressources, et il dispose également d’une aire récréative équipée de jeux, tables et bancs pour déconnecter.

La nuit s’approche et Vitoria-Gasteiz vous attend pour vous accueillir les bras ouverts. Une fois que vous aurez trouvé où vous loger, régalez-vous d’un bon plan et approchez-vous de la Plaza de Abastos (7) rénovée. Entre les différents étals, laissez-vous porter par les arômes des meilleurs produits frais des champs et des fermes d’Álava ou dégustez-les dans les gastro-bars qui occupent l’ancien lavoir. Les jeudis et samedis matins, la visite prend une tournure encore plus populaire avec le Marché des Producteurs d’Álava.

Le jour suivant, il faudra satisfaire d’autres sens. Pour cela, quoi de mieux qu’une offre « deux en un ». Au cœur du Quartier Médiéval, vous tomberez sur l’inévitable Musée Bibat - Arkeologia, Fournier des Cartes à jouer Museoa (8) . Le solennel et rénové Palais de Bendaña et son édifice annexe abritent un atypique complexe de musées qui regroupent deux collections au « top ». Le Musée d’Archéologie d’Álava où sont conservés les témoignages matériels les plus anciens de l’histoire d’Álava depuis les origines préhistoriques jusqu’au Moyen-Age. Et le Musée Fournier des Cartes à jouer, doté d’une des collections des plus importantes du monde en son genre.

Après une expérience atavique sur les deux plans, rendez un dernier hommage avant de prendre congé de nous. Les rues bucoliques et les cantons jouxtant le Musées sont le lieu idéal pour déguster des « pintxos » mémorables et vous faire des amis.

De retour chez vous, vous sentirez quelque chose en vous, sans savoir réellement quoi, qui aura changé pour toujours. L’excuse parfaite pour revenir nous voir en quête de réponses. A bientôt ! .