Parketxe del Parque Natural Aizkorri-AratzÁlava Turismo

Aizkorri-Aratz est le nom d’une longue chaîne de montagnes qui parcourt le Pays Basque espagnol d’est en ouest et qui comprend les plus hautes cimes du pays, comme l’Aitzuri (1.550 mètres) et plusieurs autres formant un massif plein d’attraits et haut lieu de référence de l’alpinisme basque.

Cette chaîne montagneuse sépare le versant cantabrique du versant méditerranéen et joue le rôle de frontière naturelle entre les territoires historiques d’Álava et de Guipúzcoa. Le parc naturel s’étend sur environ 16.000 hectares le long de cette frange, à cheval sur les deux provinces.

On distingue nettement deux zones du point de vue géologique et paysager : une zone abrupte et rocheuse de crêtes calcaires, qui peuvent inclure des pâturages dans la vallée, comme Urbia, et la succession de collines siliceuses recouvertes de végétation qui laissent à peine entrevoir la roche.

Dans le premier cas, les hautes cimes d’Aloña-Aizkorri-Aratz marquent le paysage. Il suffit de prendre la N-1 à travers la Plaine d’Álava et Etxegarate, ou de pénétrer dans la vallée d’Oñati, dans Guipúzcoa, pour s’en rendre compte.

Dans le deuxième cas, la longue chaîne émoussée d’Urkilla-Elgea est bien visible depuis les routes de la Plaine d’Álava.

Les amateurs de randonnée et d’alpinisme y trouveront une infinité de parcours et circuits. La localité d’Araia, dans la province d’Álava, est le point de départ de l’ascension à la cime d’Aratz (1.443 mètres), alors que les sentiers qui mènent aux pâturages d’Urbia, à son refuge et sa chapelle, partent du Sanctuaire d’Arantzazu, dans la province de Guipúzcoa.

La plupart du substrat est formé de calcaires urgoniens dont l’érosion a produit de spectaculaires phénomènes karstiques : crêtes, dolines, lapiaz, ravins, etc. Parmi eux, les plus réputés sont le gouffre de La Lece, le tunnel de San Adrián, la dépression d’Urbia ou le ravin d’Arantzazu.

A Elguea-Urkilla, le substrat évolue et on voit affleurer des grès et des argiles, donnant lieu à un paysage aux versants arrondis et au relief ondulé.

On relève par ailleurs de nombreux gisements en plein air, dolmens, tumulus et monolithes, auxquels il faut ajouter un patrimoine historique et architectural intéressant formé d’un bon nombre de chapelles, fermes typiques, etc.

Le parc naturel conserve aussi de grandes extensions de magnifiques forêts autochtones : hêtraies, chênaies de chênes rouvre (Quercus petraea), etc. Les arbres diminuent de manière drastique sur les hauteurs, cédant le pas à des prairies où paissent les brebis « latxas ».

Dans les zones rurales du versant nord, on observe le paysage en mosaïque typique de la ferme basque, dans lequel les prairies, les potagers et les vergers alternent avec de petits bosquets de pin de Monterey, alors que les plantations de conifères prennent des dimensions conséquentes sur certains versants.

Les affleurements de roche calcaire présentent une flore très singulière où dominent les plantes endémiques des hautes montagnes de Cantabrie et des Pyrénées. Parmi les autres habitats de grand intérêt botanique, on remarque aussi les tourbières qui percent dans les substrats siliceux, comme celle d’Arbarrain (Altzaina).

La maison du Parc Naturel d’Aizkorri-Aratz (Parketxea), située dans la localité d’Araia, oriente les visiteurs sur les circuits, sites intéressants, programmes didactiques, visites guidées individuelles ou pour groupes, mais offre aussi trois espaces de divulgation environnementale sur cet espace protégé et ses alentours :

  • Exposition d’interprétation du Parc Naturel : maquette du parc, information sur la faune, la flore, la culture, l’ethnographie…
  • Espace consacré aux énergies renouvelables (mini-centrale hydro-électrique d’Araia).

Maison du Mitxarro : guidés par notre ami le loir gris et à l’aide de jeux interactifs et d’audiovisuels, nous aurons l’occasion de mieux connaître la localité d’Asparrena ainsi que la biologie de ce rongeur.

Commentaires

  • Les circuits de montagne ne sont pas aménagés pour les personnes ayant des problèmes de mobilité.

En savoir plusn

Plus d’informations sur le site web et à la Maison du Parc Naturel d’Aizkorri-Aratz, à Araia (Asparrena).

MAISON DU PARC NATUREL D’AIZKORRI-ARATZ
Intuxi, 48
Araia, Asparrena
TELEPHONE
COURRIER ELECTRONIQUE
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’accès au parc est libre mais la Maison du Parc a son propre calendrier et horaires d’ouverture.

DU MARDI AU DIMANCHE, D’AVRIL A SEPTEMBRE
De 10 h 00 à 14 h 30 et de 16 h 00 à 19 h 00.
DU MARDI AU VENDREDI, D’OCTOBRE A MARS
De 9 h 00 à 15 h 00.
SAMEDIS, DIMANCHES ET JOURS FERIES, D’OCTOBRE A MARS
De 10 h 00 à 14 h 30 et de 16 h 00 à 18 h 00.

Localisation

La Maison du Parc/Parketxea est située dans la localité d’Araia, accessible en véhicule particulier par la A-1 (sortie 385 Araia/San Román), ou en autocar (ligne régulière) et en train jusqu’à Albéniz, localité à 3 km d’Araia.

Galerie multimédia