LLes principales fêtes de Vitoria-Gasteiz sont celles qui sont célébrées en l’honneur de la Vierge Blanche, patronne de la ville. Bien qu’elles se tiennent du 4 au 9 août, elles ont pour prélude une autre fête populaire le 25 juillet, jour de la Saint Jacques : le « Jour de la Blouse » (Día del Blusa y de la Neska). Ce jour-là, les habitants de la ville se rendent à la Cuesta de San Francisco pour l’achat traditionnel des ails et les groupes de jeunes gens en costume traditionnel (« blusas » pour les garçons, « neskas » pour les filles) font leur premier « paseíllo » de l’année pour aller aux arènes.

Le programme se complète de la foire agricole et aux bestiaux, d’exhibitions de force basque, de musique, etc.

Quelques jours plus tard, l’après-midi du 4 août, des milliers de personnes attendent avec impatience que six heures sonnent à l’horloge. Le coup d’envoi des fêtes est alors donné avec le « chupinazo » et devant un public en liesse, « Celedón » amorce sa descente. Ce personnage vêtu d’une « blouse » et portant un parapluie ouvert, glisse sur un câble depuis l’église San Miguel jusqu’à un balcon de la rue Postas, au milieu du brouhaha des milliers de personnes qui se pressent sur la place de la Virgen Blanca.

Six jours de fête et de divertissement constamment animés par les groupes de « blusas » commencent, dont le point culminant est l’originale procession nocturne des Faroles.

À une heure du matin le 10 août, « Celedón » fait ses adieux à la ville en remontant au clocher de San Miguel au milieu des feux d’artifice et sous le regard attristé des assistants.

Ces fêtes en l’honneur de la Virgen Blanca remontent à des temps très reculés, bien avant que la Vierge Blanche ne soit déclarée patronne de la ville. Jusqu’en 1883, quelques cérémonies avaient lieu sous la dénomination de « Fêtes de Vitoria » durant la première semaine du mois de septembre.

À partir de 1884, ces fêtes furent transférées en août après un accord de la municipalité qui décida que les fêtes soient célébrées officiellement en honneur de la Vierge Blanche le 5 août, comme le veut le calendrier liturgique. Le calendrier des fêtes tel que nous le connaissons aujourd’hui serait instauré définitivement par le conseil municipal en 1953.

« Celedón », qui incarne le paysan typique d’Álava, est le symbole des fêtes. Coiffé d’un béret et revêtu de la blouse ou tunique traditionnelle, toujours accompagné de son parapluie, le personnage a plusieurs origines suivant les historiens.

La « descente de Celedón » a été inventée en 1957 par un groupe de personnes qui voulaient imprimer aux fêtes de leur ville un sceau particulier. Ils imaginèrent la descente du personnage en faisant une analogie entre le pantin et les paysans de la province qui se rendaient en ville à l’occasion des fêtes.

La tradition affirme qu’il est né à Zalduondo, un petit village d’Álava où une fontaine lui fut consacrée et dont il coule du vin pendant les fêtes. On raconte que le personnage avait pour nom Juan Celedonio de Anzola. D’autres chercheurs affirment que « Celedón » fut un brigadier de l’Armée Carliste, né à Andagoya, dénommé Celedón Aguiluz.

Depuis la création du personnage de « Celedón » en 1957, diverses personnes ont donné corps à la légende.

En savoir plus

OFFICE DE TOURISME DE VITORIA-GASTEIZ
Plaza España, nº 1
TELEPHONE
COURRIER ELECTRONIQUE
turismo@vitoria-gasteiz.org
D’OCTOBRE A JUIN, DU LUNDI AU SAMEDI.
De 10 h 00 à 19 h 00.
DIMANCHES ET JOURS FERIES.
De 11 h 00 à 14 h 00 et de 16 h 00 à 18 h 00.
JUILLET, AOUT ET SEPTEMBRE, DU LUNDI AU DIMANCHE.
De 10 h 00 à 20 h 00.

Localisation

Vitoria-Gasteiz

Liens

Municipalité de Vitoria-Gasteiz

Municipalité de Vitoria-Gasteiz – Histoire et tradition

Galería multimedia